Histoire   Géographie   Hauts lieux   Personnages   Galeries Photo   Bastides   Infos   Plan du site 

Le Sidobre : un plateau granitique trop méconnu

Autrefois, quelques agriculteurs et de nombreuses belles prairies...

Maintenant, la forêt, les broussailles et les carrières...

Une grande richesse géologique, une terre de légende, malheureusement détruite à cause de cette richesse même. Voilà 40 ans à peine, les agriculteurs savaient maintenir ce paysage plus que magnifique... Aujourd'hui, ils sont partis... Mais j'écrivais ça en 2006 ! Que faudrait-il donc dire depuis, sinon que la situation est bien pire ? Voilà 60 ans à peine ? Je sais bien que le Sidobre n'existe plus, et j'en suis parfaitement désolé ! Ces merveilles géologiques qui disparaissent à jamais me hantent !

Photos © 2006-2021 JFB albigeois.org

 

Autres Galeries

 

 

La peyro clavado est le rocher le plus célèbre du Sidobre : Deux gros blocs, dont le bloc supérieur est énorme, et tient en équilibre sur celui qui sert de base. Un petit rocher est là pour servir de verrou à la pierre géante qui se trouve en équilibre grâce à lui. D'où le nom de la Peyro clavado, la pierre clouée ! Un rocher sympathique près de la petite route qui descend vers le chaos de Saint-Dominique. Il ressemble très fort à un sabot et sa face avant est tournée vers la route. Face au Sabot de la Rouquette, se trouve l'œuf de la Rouquette. C'est un rocher de forme légèrement oblongue qui fait penser à un œuf, et c'est pourquoi on l'a ainsi baptisé Il s'agit d'une vue plus éloignée de ce fameux œuf de la Rouquette

La Peyro clavado

Le sabot de la Rouquette

L'œuf de la Rouquette

Encore l'œuf de la Rouquette...

C'est un petit cimetière hugenot qui aujourd'hui, doit être complètement défiguré par les lichens et la végétation, il est situé sur les pentes est qui surplombent le village de Burlats, mais je ne sais pas s'il est toujours aussi bien visible aujourd'hui Sur le portail d'entrée du petit cimetière, on distingue un cœur surmonté d'une croix En Montant vers Lacrouzette depuis Burlats, cette petite cascade a été baptisée : Le saut de la truite. Elle marque la limite Ouest du plateau granitique du Sidobre Un détail de la peyro clavado, qui montre bien le petit rocher qui sert de verrou à la pierre géante supérieure et qui empêche qu'elle ne tombe

Porte d'un cimetière hugenot abandonné

Détail du portail du cimetière

Saut de la truite

Détail de la Peyro Clavado

Une vue (disons de face) de la peyro clavado, qui montre que le rocher supérieur se décompose, tout doucement (selon le temps géologique) en deux rochers distincts. Trois roches en équilibre curieux, cet équilibre et la manière dont il est composé leur a valu leur nom : Les roches décalées Une vue en contre-plongée des Roches décalées. Cette vue nous fait penser à un étrange animal, qui nous nargue Vous rencontrerez peut-être ce rocher sur le plateau du Désert (non loin du roc de l'Oie) A ma connaissance, il n'a pas de nom, mais moi, je l'ai baptisé la molaire car il permet de penser aux trois racines d'une molaire !

La Peyro Clavado
vue de face

Les roches décalées

Contre-plongée sur les Roches décalées

La molaire

Avec un peu d'imagination, ce rocher peut laisser penser à un éléphant. En tout cas, c'est bien ainsi qu'on l'appelle, mais il faut tout de même un peu d'imagination, car je me demande bien où se trouve la trompe. Voilà le billard ! Certes, la boule n'est pas très ronde, mais tout-de-même, la piste est très plate et étroite. Il suffirait de pousser la boule vers le but, mais il faudrait peut-être disposer d'un gros pieux et non pas d'une simple queue de billard ! Voilà une vue plus rapprochée de la boule du billard Cette vue du billard est celle que je préfère. ainsi, la boule parait un peu plus ronde et la piste est bien plate. L'ensemble nous offre une belle perspective

L'éléphant

Le billard

Le billard
(plan rapproché)

Le billard
(vue depuis la cible)

Deux roches plates vers la balme de l'empreinte Le fameux Roc de l'Oie, source de nombreuses légendes Encore le Roc de l'oie... Aucun doute, ce rocher laisse bien penser à une oie ! La vue la plus connue du roc de l'oie

Roches plates

Roc de l'oie
vue de face

Roc de l'oie
Vue la plus significative

Roc de l'oie
Prise de vue classique

Voilà l'œuf de Crémaussel, sur le plateau du désert, non loin du roc de l'oie. Ce roc brisé est un rocher tremblant. il laisse penser effectivement qu'il s'agit d'un œuf Le lac du Merle est très connu dans la région et fait l'objet de nombreuses promenades. On l'aperçoit ici derrière les arbres. Le lac du merle, avec quelques rochers qui émergent de temps en temps de l'eau. Ce lac n'est pas très profond, mais il est très vaseux. Le lac du merle avec sa digue de retenue (C'est un petit marécage transformé en lac grâce à la digue)

L'œuf de Crémaussel

Lac du merle

Rochers sur le
lac du merle

La digue du Lac du merle

Le Rocher tremblant de Sept Faux est le rocher tremblant le plus spectaculaire et le plus gros du Sidobre, un enfant peut le faire bouger ! Le Rocher tremblant de Lascombes, tout comme celui de Sept Faux, peut très facilement trembler, c'est le deuxième en dimension et en poids de tout le Sidobre Il s'agit ici de la vue la plus classique des trois fromages, l'un des cinq rochers les plus célèbres du Sidobre. Il se trouve actuellement dans la forêt, mais je l'ai connu alors que son environnement n'était pas boisé. Une vue inédite des trois frommages. On dirait presque (avec un peu d'imagination) un drôle de monstre, qui est assis et qui observe...

Rocher tremblant de Sept Faux

Rocher tremblant de Lascombes

Les trois fromages

Trois fromages
sous un autre angle

Une vue encore plus inédite des trois frommages. Prise de vue un peu plus bas, sur la pente. Sous cet angle, on pourrait dire qu'il s'agit de quatre frommages, cependant, il faut bien admettre que la vue la plus classique reste la plus belle. Est-ce que ce rocher ne fait pas penser à un Olifant. Il a été creusé par une marmitte et probablement retourné (géologiquement certes). Je l'ai vu en plein soleil autrefois, maintenant, il se trouve dans les taillis, pas très loin du roc de l'oie. Une autre vue de l'Olifant qui nous montre toujours autant de ressemblance avec le fameux instrument de musique Ce rocher n'a pas de nom à ma connaissance, mais je lui en ai trouvé un : Ne fait-il pas penser à un ver qui entre ou sort de terre ?

Les trois fromages
en contre-plongée

L'Olifant

Encore...
...l'olifant !

Le ver
ou le serpent ?

 

Haut de Page
Menu

Autres Galeries

 

 

La cathédrale Sainte Cécile a été inscrite au patrimoine mondial de l'humanité le 31 juillet 2010

Autres sites du même auteur : Le Canal du Midi, Louisa Paulin poétesse occitane

et le Blog du Canal du Midi

Valid XHTML 1.0! Valid CSS!